d’Angleterre en Australie, guidé par la synthèse vocale de ses instruments de bord. Miles Hilton-Barber a effectué cet exploit en vue de récolter des fonds pour l’organisation Voir, c’est croire.