Au temps pour moi, je vais essayer de faire bonne chère en soulevant un haltère. Hurrah ! crie la foule ; ce n’est certes pas un grand évènement !

On ne s’était pourtant pas fâchés, après avoir vu s’éloigner les quelque quinze éléphants orange à l’ivoire étincelant, que nous avions croisés. Tellement lumineux, qu’il aurait fallu des abat-jour pour nous protéger.

Rien de commun avec les tout derniers éléphants roses, qui marchaient de conserve. En somme, il s’agissait de touts distincts.

Il est vrai que nous étions d’humeur badaude et qu’ils semblaient beaux comme des Renoirs.

Si tu désires leur parler — tel est sans doute ton souhait —, tu dois le faire maintenant.

Tout cela ne tombe pas de Charybde en Scylla, comme on pourrait le croire.

L’orthographe, la ponctuation, les majuscules et la grammaire de ce texte, que j’ai rédigé, sont correctes (y compris pour le titre).

Des écrits sans fautes, à étudier sans faute sur Orthozen, un site à consulter absolument pour réviser ces règles impossibles !